stage item
Veroval ®
Pression artérielle

Information sur la pression artérielle

Pression artérielle ou comment le sang frappe la paroi des vaisseaux

Apprenez tout sur votre pression artérielle, sur les valeurs systoliques et diastoliques et sur leur signification

Il n'y a pas de meilleure façon de le dire – tout est relié à notre source de vie.


L'Observatoire mondial de la Santé estime à pas moins de 1,13 milliard le nombre de personnes souffrant d'hypertension artérielle dans le monde.


L'OMS a classé l'hypertension artérielle comme la maladie évitable la plus courante au monde et indique qu'à l'échelle mondiale, plus d'1 adulte sur 5 en souffre – une maladie à l'origine de près de la moitié des décès dus à un accident vasculaire cérébral et à une cardiopathie dans la Région européenne de l'OMS.


Les complications liées à l'hypertension artérielle sont responsables de 9,4 millions de décès chaque année dans le monde. Il ne fait aucun doute : si notre pression artérielle n'est pas sous contrôle, notre vie est en danger.


Pourquoi ? La pression artérielle représente la force d'écoulement du sang dans les vaisseaux sanguins.


Elle s'exprime par deux valeurs : la pression artérielle systolique (le premier chiffre) et la pression artérielle diastolique (le deuxième chiffre). Alors que la première valeur correspond à la pression au moment où le cœur se contracte et le sang est pompé dans les vaisseaux sanguins, la (deuxième) valeur diastolique décrit la pression au moment où le cœur se relâche et se remplit à nouveau de sang. Ces valeurs sont exprimées en mmHg (millimètres de mercure).


D'après l'OMS et d'autres organisations sanitaires de premier plan, les valeurs systoliques et diastoliques de la pression artérielle se divisent en cinq catégories :


normale (systolique 120/129 mmHg et diastolique 80-84 mmHg), normale haute (systolique 130-135 mmHg et diastolique 85-89 mmHg), hypertension de grade 1 (entre 140-159 et 90-99 mmHg, ou plus), hypertension de grade 2 (entre 160-179 mmHg et 100-109 mmHg) et hypertension de grade 3 (également appelée crise hypertensive) supérieure à 179 mmHg et à 110 mmHg.


Les causes d'une pression artérielle élevée sont multiples : surpoids, tabagisme, stress, lésion d'organe, rigidité liée à l'âge des grosses artères ou plaque dans les artères.


Il existe un autre type d'hypertension artérielle, « l'hypertension artérielle secondaire », due à des problèmes au niveau d'un organe, comme une maladie rénale. En traitant le problème sous-jacent, les valeurs de pression artérielle peuvent revenir à la normale.


D'après les récents rapports sur l'hypertension de Sprinker, le risque de lésions irréversibles sur l'ensemble de l'organisme est deux fois plus important par tranche de 20 mmHg de pression systolique et de 10 mmHg de pression diastolique si l'hypertension artérielle n'est pas traitée.

Cependant, si elle est régulièrement surveillée et traitée, le risque de lésion physique sévère peut être considérablement réduit.


La seule façon de savoir si vous souffrez d'hypertension artérielle consiste à la mesurer régulièrement chez votre médecin ou un professionnel de santé qui peut également vous aider à comprendre les valeurs mesurées.

 

Apprenez à déchiffrer les codes secrets de votre pression artérielle

Devenez un expert de votre pression artérielle

Nous suivons le tueur silencieux jusqu'au fin fond des artères
L'hypertension artérielle, le « tueur silencieux », menace près de la moitié de la population

Qu'est-ce que l'hypertension artérielle ?

Entrez dans le vif du sujet et apprenez à prendre en charge l'hypertension artérielle

L'hypertension artérielle est une maladie sournoise parfois appelée le « tueur silencieux ».
Elle survient sans symptômes apparents et peut passer inaperçue pendant des années. Une seule mesure de pression artérielle élevée n'est cependant pas un signe d'hypertension.

Les valeurs de la pression artérielle peuvent fortement varier en cours de journée. Seules des valeurs constamment élevées indiquent une hypertension.

Les causes d'une pression artérielle élevée sont multiples : régime déséquilibré, surpoids, génétique, âge ou lésion d'organe.

Les experts de l'International Journal of Medicine distinguent trois grands groupes à risque d'hypertension artérielle :

la population générale de plus de 50 ans, les communautés afro-caribéennes et sud-asiatiques, ainsi que les individus ayant des antécédents familiaux connus d'hypertension artérielle.

Le même rapport va jusqu'à suggérer que l'hypertension représente l'une des principales causes de décès au Royaume-Uni et dans d'autres pays occidentaux.

Même les personnes présentant un seuil normal de pression artérielle (pression systolique comprise entre 130 et 139 ou pression diastolique comprise entre 85 et 89) sont invitées à avoir une meilleure hygiène de vie, à savoir, essentiellement, moins de sel et une activité physique régulière.

Les personnes atteintes d'hypertension de grade 1 (140-159/90-99 mmHg ou plus) et de grade supérieur nécessitent un changement radical de leur mode de vie, comme des activités de renforcement musculaire deux fois par semaine, une réduction de la consommation d'alcool, l'arrêt du tabagisme et des bilans réguliers.

Idéalement, les médicaments complètent les changements du mode de vie, et non l'inverse.

Cependant, si l'hypertension artérielle n'est pas correctement traitée, elle risque de causer une série de problèmes, dont des douleurs thoraciques, des problèmes rénaux, un essoufflement, des céphalées, un infarctus du myocarde, voire un accident vasculaire cérébral.